Micheline Ostermeyer, une athlète et une artiste méconnue

Mis en ligne le Posted on par Administrateur CerclesCondorcet.org

Une bonne dizaine de complexes sportifs, de gymnases et de rues portent son nom : Micheline Ostermeyer. Mais bien peu connaissent cette artiste et sportive. Née en 1922 à Rang du Fliers, dans le Pas de Calais, elle a collectionné toute sa vie les récompenses et les titres : depuis  le premier prix de piano au Conservatoire de Paris jusqu’à deux médailles de bronze aux championnats d’Europe de Bruxelles (80 mètres haies et lancer du poids) en 1950, en passant par deux médailles d’or (lancer du poids et lancer du disque), et une de bronze (saut en hauteur) aux Jeux olympiques de 1948. Pianiste, elle donnera des concerts jusqu’à son décès en 2001. Modeste, voire discrète, tout au long de sa vie, elle sera reconnue grâce à la création d’un Trophée Micheline Ostermeyer en 2004. Il est décerné à des lauréats s’étant illustrés à la fois dans le sport de haut niveau et dans une discipline artistique. Une telle vie mérite d’être connue. Le Cercle Condorcet de Savoie s’y attache, avec notamment une soirée organisée à Chambéry le 25 octobre. A la suite de la projection d’un documentaire consacré à notre héroïne « La croisée du destin » réalisé par Pierre Simonet, Marie-Françoise Potereau, présidente de l’association « Femix » traitera des « Evolutions des pratiques sportives féminine de 1945 à nos jours ». Cette soirée est organisée en partenariat avec notamment l’Ufolep et l’Usep départementales. Le Cercle de Savoie se tient à la disposition des Cercles qui souhaiteraient s’inspirer de cette initiative.

Pour visionner « La croisée du destin »

Le site de l’association Femix

Le site du Cercle Condorcet de Savoie

 

Mots clés : Categories une